Abat d'oiseau
 
     
Mot de passe perdu  
Connexion
Le martyre de Saint Sébastien Giovanni Del Biondo (vers 1380)
Le martyre de Saint Sébastien
Giovanni Del Biondo (vers 1380)

Il existe très peu de détails historiques concernant la vie de Saint Sébastien. Celui-ci est évoqué pour la première fois au IVème siècle par Saint Ambroise, évêque de Milan, dans un sermon. L'homme d'église y explique que Sébastien est originaire de Milan, mais montre surtout qu'il était déjà vénéré à l'époque.
Dans la ‘’Passio Santi Sebastiani Martyris’’ de Saint Ambroise de Milan et la ‘’Legenda Aurea’’ de Jacques de Voragine (chroniqueur Italien, 1265), archevêque de Gênes, Saint Sébastien est présenté comme un Gaulois.
A Narbonne, une église, construite sur le lieu présumé de sa maison natale, lui est dédiée.
Sa mère, d’origine milanaise épousa un fonctionnaire romain.
Très religieuse elle éleva Sébastien dans la doctrine catholique.
Il arriva à Rome comme militaire au service de l’Empereur. Il est nommé commandant de la première cohorte de la garde prétorienne par l’Empereur païen Dioclétien, qui lui accorde une grande confiance. L'accession au pouvoir de Dioclétien en 284 n'attira pas immédiatement l'attention impériale sur la chrétienté mais marqua un changement graduel d'attitude envers les minorités religieuses. Au cours des 15 dernières années de son règne, Dioclétien purgea l'armée des Chrétiens qu'elle comptait. Le premier acte des persécutions a lieu le 23 février 303 avec la destruction de l'église de Nicomédie. Sébastien est dénoncé par le préfet Fabien à l'Empereur Dioclétien (303). Se sentant trahi, le souverain condamne Sébastien à être attaché à un poteau au milieu du Champ de Mars avant d'être percé de flèches par ses Archers. ‘’Couvert de pointes comme un hérisson’’, Sébastien est laissé pour mort et abandonné.


Il fut guéri de ses blessures par Irène de Rome (Sainte chrétienne qui mourut en martyr en 304). Sébastien retourne au palais impérial quelques jours plus tard. Il reproche alors à Dioclétien son attitude vis-à-vis des chrétiens. Loin de se repentir, le souverain le fera battre à coup de verges, jusqu'à ce que mort s'ensuive. Son corps est ensuite jeté aux égouts, le ‘’Cloaca Maxima’’, pour empêcher les chrétiens de le vénérer. Dès la nuit suivante, cependant, Saint Sébastien apparaît à Sainte Lucine, pour révéler où se trouve son corps. Sa dépouille est alors enterrée à Rome dans la Catacombe de ‘’San Sebastiano’’ sur la Via Appia , auprès des Apôtres Pierre et Paul. Au second étage de ces catacombes reposait le corps de Saint Sébastien. Il fut transféré dans la Basilique des Apôtres lors de la construction de celle-ci au Vème siècle. Une tradition chrétienne rapporte en effet qu'en 258, au cours des persécutions de Valérien, les reliques de Pierre et Paul furent placées temporairement dans ces catacombes appelées à cette époque « Memoria Apostolorum », des graffiti sur les murs attestant du culte des deux saints. Cette basilique prit le nom de Saint Sébastien au XIème siècle.

Catacombe San Sebastiano à Rome


L’Abbé Hilduin, Prieur de l’Abbaye de Saint Denis à laquelle est rattachée l’Abbaye de Saint Médard de Soissons , Archichapelain de l’Empereur Carolingien Louis Iier le Pieux (fils de Charlemagne), accompagne Lothaire, le fils de l'Empereur Louis Iier, lors de son expédition militaire à Rome en 824.
A cette occasion il prend part aux intrigues accompagnant l'élection du Pape Eugène II qui lui accorda ‘’pars corporis’’ de Saint Sébastien.
Il dépose les reliques à l’Abbaye de Saint-Médard à son retour en 825 (Annales Regni Francorum, 826).
C’est à cette occasion que l’Abbé Hilduin aurait créé la Confrérie des Archers de Saint Sébastien pour veiller et assurer la sécurité des reliques.
En effet, pendant tout le Moyen Age, les reliques sont très prisées et source de nombreux conflits. Elles apportaient à leurs dépositaires notoriété et richesses alimentées par les dons des fidèles qui faisaient pèlerinage pour les vénérer et obtenir que leurs souhaits soient exhaussés. Saint Sébastien, comme Saint Georges (décapité en 303 sous Dioclétien), sont des Saints militaires martyrs des premières églises chrétiennes. Leur culte a débuté au IVème siècle pour culminer à la fin du Moyen Âge, aux XIVème et XVème siècles.
La plupart des Compagnies d’Arc se regroupent sous la bannière de Saint Sébastien mais quelques-unes ont conservé leur attachement à Saint Georges.

Sablière du transept de la chapelle Saint Sébastien du Faouët 1598


Saint Sébastien est fêté le 20 janvier de chaque année, et la tradition veut que les Archers célèbrent cette Fête dignement.

Extraits de l’annuaire des Compagnies du Noble Jeu de l’Arc de René Lenoir (1925)
Extraits de l’annuaire des Compagnies du Noble Jeu de l’Arc de René Lenoir (1925)



Aujourd’hui, la Saint Sébastien est l’occasion d’organiser un Tir festif, regroupant l’ensemble des Archers et se termine en général par un ‘’banquet’’ convivial auquel les conjoints, enfants et amis peuvent participer.

Enluminures du XVème siècle Enluminures du XVème siècle
Enluminures du XVème siècle

404

Oops, nous avons raté la cible !
Quelque chose s'est mal passé ou la page n'existe plus.
Home Page

Le Tir du Roy est un concours annuel interne à chaque compagnie où les participants tirent chacun leur tour sur un oiseau en bois appelé Papegay ou Papegault et placé soit sur une perche d'une trentaine de mètres de haut, soit sur une cible à une distance de 50 mètres (30 mètres pour les jeunes).

D'après le Bestiaire de'Aberdeen
Feuille d'or sur vélin. Yvette Rousseau
© Compagnie des Archers d'Etampes

L'ordre de tir est fixé de la façon suivante : tire en premier le Roy de l'année précédente, qui a confectionné l'oiseau dont on va se servir ; suivent les Chevaliers, puis les autres membres du Bureau et les autres archers .

La première personne à atteindre l'oiseau est déclaré Roy ou Reine de l'année, à condition que l'oiseau soit bien marqué, ce que va immédiatement vérifier le capitaine ou un autre officier alors que l'archer reste au pas de tir. Si le coup est déclaré valable, tout le monde retourne à la maison des archers, là le nouveau Roy de la compagnie reçoit une écharpe rouge et une timbale en argent, tous deux portant la mention " Roy xxxx " (où xxxx représente l'année où se déroule ce tir), en lui remettant ces objets, le capitaine tient le discours que voici (plus ou moins modifié) :

Silence et chapeau bas!

Au nom de saint Sébastien, Martyr du jeu de l'arc,
ce jeu noble et si franc auquel il n'y a aucune tromperie.

Sire ! Vous qui avez mis le coup du Roy, voici le prix, je vous le présente.
Un genou en terre vous mettez et chacun avec moi va crier :

Vive le Roy !

Ce verre de vin, je vous le donne et, de crainte que vous soyez empoisonné, je vais y goûter le premier.
Et criez avec moi :

Vive le Roy !

Ensuite, le Roy prend possession des cadeaux que chacun avait apportés mais laisse le sien qu'il remettra en jeu pour le Prix du Roy dans un concours dont il déterminera les modalités. Le nouveau Roy peut alors participer au tir du Roy départemental et même national.

Le Roy a le privilège d'être le seul à pouvoir passer sous la porte du Roy pour entrer sur le terrain de tir, , il participe aux réunions du bureau de la compagnie avec voix consultative, s'il n'est pas déjà membre du dit bureau. En revanche, les amendes s'appliquant à lui sont triplées.

Si une même personne décroche le titre de Roy trois années consécutives dans la même compagnie, elle est alors nommée Empereur, se voit remettre une écharpe verte, et gardera le titre toute sa vie, ainsi que ses prérogatives, qui sont les mêmes que celle du Roy.

Le Bouquet Provincial, et le Tir Beursault sont inscrits à l’inventaire du patrimoine français par le ministère de la Culture depuis janvier 2016. La prochaine étape est l'inscription au Patrimoine Culturel Immatériel de l’Unesco

Archer ou non, vous pouvez soutenier ce projet en participant au recueil des soutien lancé par la FFTA.

Le Bouquet Provincial est la journée de rassemblement des archers qui pratiquent le tir Beursault.
La fête a généralement lieu un dimanche du mois de mai, en extérieur. Tous les habitants et commerçants y participent, notamment en décorant les rues, les habitations et les monuments de la ville. Cet événement national se déroule en deux parties : d'abord un rassemblement d'archers venus des quatre coins de l'hexagone, ensuite le tournoi fraternel (appelé Grand Prix du Bouquet), le plus important en France étant donné le nombre de participants qui, pour les qualifiés d'Ile-de-France, de Picardie et de Normandie, assurera une qualification automatique au championnat de France Beursault. 

 

 

 

Bienvenue à toutes et tous sur le site de la Famille des Chevaliers du Noble Jeu d’Arc de l’Essonne.

Ce site est destiné à être le lien entre tous les Chevaliers de notre Famille mais aussi, une source d’informations envers ceux qui se posent des questions diverses et variées sur la Chevalerie d’Arc, la tradition, l’histoire de notre merveilleux sport. Nous sommes à votre écoute alors, n’hésitez pas à nous contacter


Éric BARTHÉLEMY
Président de la Famille des Chevaliers d’Arc de l’Essonne
Trésorier-adjoint de la Ronde d’Ile-de-France

Famille des Chevaliers d'Arc de l'Essonne

Quelques photos

  • choisy-au-bac_1_20110522_1143837446
  • AG2013
  • Bouquet 2016 : Soissons
  • Noisy le Grand- 3 mai 1970
  • 20180520_070657
  • choisy-au-bac_1_20110522_1779446563
  • AG2014
  • Bouquet 2016 : Soissons
  • Villebon sur Yvette 25 mai 1975
  • 20180520_070931
  • choisy-au-bac_1_20110522_1943319456
  • AG2015
  • Bouquet 2016 : Soissons
  • Cosnes sur Loire 6 mai 1979
  • 20180520_071201
  • choisy-au-bac_1_20110523_1251368247
  • Bouquet 2016 : Soissons
  • Villier sur Marne 11 mai 1981
  • 20180520_071206
  • choisy-au-bac_1_20110523_1520105575
  • Bouquet 2016 : Soissons
  • Assiettes Bouquets
  • 20180520_071944
  • choisy-au-bac_1_20110523_1898891918
  • Bouquet 2016 : Soissons
  • Assiettes Bouquets
  • 20180520_071945
  • choisy-au-bac_1_20110523_2071154911
  • Bouquet 2016 : Soissons
  • Assiettes Bouquets